Financement des tpe pme

Faire appel à un courtier pour son entreprise

Pour concrétiser un projet professionnel au sein d’une entreprise, il est évident qu’il va falloir faire divers investissements. Mais lorsque les apports personnels ne suffisent pas pour le réaliser, qu’il s’agisse de création, de reprise ou de développement de l’entreprise, trouver un financement extérieur est souvent de mise. Mais avec les différents types de financements professionnels pour entreprise possible, il est souvent difficile de faire le choix.

De plus, il est important de consacrer du temps et de l’énergie pour l’obtention d’une aide financière et faire face aux divers parcours accablant pour y parvenir. Voilà pourquoi solliciter les services d’un professionnel en courtage s’avère indispensable. Le courtier aura donc pour mission de vous accompagner, vous orienter et vous guider dans chaque démarche pour la demande de crédit professionnel auprès des établissements bancaires. Et étant donné que les conditions et les tarifs sont différents d’une banque à une autre, le choix devient plus difficile. Avec un courtier, vous pourriez bénéficier des meilleures conditions financières du marché.

Le métier de courtier est réglementé

Egalement appelé Intermédiaire en opérations de banques et services de paiement ou IOBSP, le métier du courtier est réglementé par l’ORIAS et l’ACPR. Le courtier peut être spécialisé dans le domaine immobilier, en assurances, en bourse, en travaux ou en crédit. Quel que soit sa spécialité, son rôle se centre sur l’accompagnement du client en se basant sur une analyse du marché financier. Sa profession dans le financement d’entreprise est sous la tutelle de l’autorité de contrôle prudentiel. En général, ils sont souvent des anciens banquiers ou des personnes ayant suivi une formation diplômante de 150 heures.

Un financement pour le développement de votre activité

Commerçants, artisans, professions libérales ou autres, ont tous des besoins particuliers pour développer leur activité et atteindre des objectifs. Le prêt bancaire est souvent la méthode de financement choisi par les dirigeants d’entreprise pour combler leur besoin et pouvoir investir pour le développement de l’entreprise.

Cependant, pour obtenir un crédit professionnel, il est tout d’abord de mise que le dossier soit solide et crédible et que le projet soit finançable. Cela peut concerner la création d’une entreprise, l’achat de fonds de commerce, l’investissement immobilier ou d’équipements. L’intervention d’un professionnel en courtage favorisera donc la solidité de la demande et pourra facilement convaincre l’établissement bancaire d’accorder le crédit professionnel à l’entreprise.

Le rôle d’un courtier pour votre entreprise

Le courtier chez Orias est chargé de jouer l’intermédiaire entre le dirigeant de l’entreprise et l’organisme prêteur. Sa mission sera d’accompagner le dirigeant à trouver un financement pour son projet adapté à ses besoins et à la situation de l’entreprise. Le professionnel en courtage sera en mesure de conseiller les professionnels et les orienter vers les meilleures offres de crédit appropriées.

Il fera donc une analyse des besoins de l’entreprise avant de pouvoir déterminer les solutions sur mesure et personnalisées au client. Mais les rôles du courtier ne se limite pas seulement là, il se chargera aussi de constituer les dossiers essentiels pour l’obtention du crédit professionnel et faire le nécessaire pour optimiser la pertinence et la crédibilité du dossier en prouvant la pérennité de l’entreprise. Il pourra également négocier auprès des établissements financiers pour vous permettre de bénéficier des meilleures conditions.

Les avantages de faire appel à un courtier pour le financement d’entreprise

Pour solliciter un crédit professionnel, il sera plus facile de se faire épauler par un courtier. En effet, ce professionnel est expérimenté et connaisseur dans le marché financier et en matière de fiscalité et il pourra envisager une négociation auprès de l’organisme de prêt. Il est à noter que la recherche d’un financement pour entreprise est une étape cruciale et déterminante pour la concrétisation de votre projet. Voilà pourquoi il sera de mise de faire correspondre la recherche de financement au montage juridique et financier de votre projet.

Le courtier pourra donc se charger de structurer le projet comme il se doit. En outre, collaborer avec un professionnel en courtage ne présente aucun risque car sa rémunération ne sera valable qu’à la réussite de la demande, notamment après l’étude préalable du dossier de création ou de développement d’entreprise. Or, il peut vous accompagner dès la préparation du dossier de financement, de la présentation du projet, passant par le budget prévisionnel sur 3 ans jusqu’au montage juridique pour la solidité de la demande de financement.

Le premier facteur qui a une grande influence sur la différence du montant total à rembourser n’est autre que le taux de prêt. Pourtant, ce taux est très variable d’un établissement à un autre. Il vous faudra donc du temps pour trouver le meilleur taux du marché après une longue démarche pour la constitution du dossier. Le courtier est donc la solution la plus adéquate pour remédier à cela. Le dirigeant pourra donc mieux se concentrer sur le projet. Dans son large réseau d’établissement bancaire et d’organisme de financement, il saura dénicher la meilleure offre pour son client.

Courtier en agence ou à distance ?

Le dirigeant de l’entreprise pourra opter entre deux choix, notamment, un courtier en agence pour une relation physique qui facilitera les échanges pour le bon déroulement de la constitution du dossier à la demande de crédit ou le courtier à distance qui redirigera les clients vers ses partenaires auprès desquels il a entamé une démarche de pré-négociation. Il est à savoir que le courtier n’intervient que sur des prêts excédant les 50 000 € pour les crédits professionnels car leur rémunération ne s’élève qu’entre 1 à 2 % du montant sollicité.

Finance

  1. 10 Avril 2018Comparatif en loi Malraux, Censi-Bouvard et loi Pinel119